Le drainage lymphatique  est une technique manuelle de massage doux, destinée à stimuler la circulation de la lymphe et le retour veineux, pour détoxiquer l'organisme, et renforcer le système immunitaire. Le drainage lymphatique s'effectue  sur l'ensemble du corps, en suivant le sens de la circulation lymphatique et en variant la pression. Elle peut être associée à l'utilisation d'appareils de presso-thérapie (permet d'exercer une pression mécanique déterminée à plusieurs  endroits en même temps), et a la thérapie décongestive combinée (TDC: application de bandages compressifs, port de vêtement compressif) et l’éducation aux comportements préventifs avec apprentissage d’exercices décongestifs, afin de maintenir l’acquis des séances manuelles.

Le drainage lymphatique

La lymphe est un liquide incolore qui circule dans les vaisseaux lymphatiques,  grâce aux contractions pulsées des muscles et des vaisseaux sanguins. Elle draine les liquides excédentaires. C’est un système d’évacuation de déchets, de toxines et de débris cellulaires.

Les ganglions, situés le long des vaisseaux lymphatiques, (aux plis de l’aine, sous les aisselles et de chaque côté du cou), permettent de filtrer la lymphe et d’éliminer les toxines  qu’elle transporte.

Les exemples de  lymphœdèmes:

 

  • Le lymphœdème après cancer du sein: Il peut débuter en post opératoire ou plusieurs années après un traitement du cancer du sein, (ablation d’un sein: mastectomie, évidement de ganglions,(aisselles, cou), ou après la  radiothérapie et devenir chronique. On estime que 25 % à 30 % des femmes  traitees pour un cancer du sein, auront un lymphoedème, communément appelé « gros bras ».

 

  • Le lymphoedeme des membres inférieurs (jambes lourdes):  Le drainage lymphatique  traite *l’insuffisance veino-lymphatique chronique des membres inférieurs:

        c'est les troubles du retour du sang veineux vers le cœur et de la circulation du liquide                      lymphatique. 

Après un épisode de cellulitis ou erycipele,

Apres thromboses veineuses, phlébites, varices, ulcères variqueux.

*Parfois un oedeme est d’origine artérielle:

 diabète, arteriopathies aigues ou chronique, maladie de Raynaud.

Il permet de réduire l’œdème (source de douleur et d’inflammation) et de soulager  les douleurs dues aux varices.

Lorsque la circulation de la lymphe est déficiente, le corps  s'affaiblit et s'intoxique, risquant d’entraîner divers

 problèmes: enflure des membres, vieillissement prématuré, cellulite, jambes lourdes, vergetures, etc.