Les nourrissons

 Un bébé sur trois est touché par la bronchiolite aiguë. Pour soigner les tres-petits, les séances de kiné respiratoire sont largement prescrites en France et encore trop peu en Israël.

  • Aujourd’hui en France, 82 à 99 % des médecins prescrivent des séances de kinésithérapie respiratoire aux bebes âgés de 2 mois à 2 ans en cas de bronchiolite.

  •  Le nombre de séances est en général de deux à quatre. Les besoins sont réévalués au fur et à mesure par le thérapeute en fonction de l’état respiratoire de l’enfant.

  • Le kinésithérapeute apprend aussi aux parents les bons gestes, (déboucher le nez du nourrisson , ventilation de la chambre,  eviter la  recontamination par les jouets, peluches...)

  • La kine respiratoire evite les surinfections respiratoires qui menent a l'hospitalisation. En effet, les bebes encombres mangent moins donc sont affaiblis et n'ont pas la force de tousser donc se reinfectent..

 Le traitement se fait grâce à un programme individualisé qui regroupe :

  • Le ré-entraînement à l’effort sur bicyclette ergométrique et sur tapis de marche,

  • Des exercices respiratoires en séance individuelle,  

  • De la gymnastique douce,

  • Du reconditionnement musculaire,

  • L'education thérapeutique visant à améliorer connaissances et compréhension de la maladie et du traitement.

  • Optimalisation  des différentes modalités d’assistance respiratoire,

  • Adaptation aux différents appareils de ventilation, si nécessaire,

Les bénéfices de cette reeducation sont :

  • Amélioration de la qualité de vie,

  • Diminution de l’essoufflement,

  • Réduction de l’intolérance à l’effort,

  • Diminution du nombre et du temps d’hospitalisation.

Rééducation respiratoire

La réhabilitation respiratoire s’adresse à tous les patients qui ont des problèmes respiratoires et qui présentent une gêne à l’effort (ou dans la vie de tous les jours).

Les adultes

La BPCO (Broncho Pneumopathie Chronique Obstructive), les syndromes restrictifs, les syndrome obstructifs,l’emphysème,  la dilatation des bronches, la mucoviscidose, l’asthme, les suites de la chirurgie thoracique sont les pathologies les plus souvent rencontrées.

Comment se déroule une séance de kiné respiratoire ?

  • Auscultation de l’enfant pour évaluer son état respiratoire, et son niveau d'encombrement (affaiblis par l'impossibilite de manger ils n'ont pas la force de tousser pour evacuer les glaires).
  • Lavage de nez si necessaire.
  • Le thérapeute  permet, par une technique manuelle  de remonter les sécrétions dans la trachée qui provoque la toux,spontanee, ou declenchee par le kine à l’aide d’une légère pression sur la trachée. Cette toux permet l'evacuation du mucus.
  • C’est la technique de l’accélération lente du flux expiratoire. Le qualificatif « lent » a son importance. Cette technique plus douce, consiste à accompagner l’enfant vers une expiration lente et profonde. 

       On est très loin des anciennes techniques, dites de « clapping » 

       (percussions sur la cage thoracique qui sont depuis déconseillées) 

Les benefices de cette reeducation sont aprecies par le bebe qui respire mieux, qui mange ,qui dort et grandit ( c'est pendant le sommeil que la croissance se fait) et quand bebe dort sans tousser...les parents aussi peuvent dormir !